Joomla TemplatesWeb HostingWeb Hosting

Programme de concert du dimanche 26 octobre 2014   

Concert : 17 h 00
Ouverture des portes : 16 h 00

Die Freitagsakademie


Regula Mühlemann : Soprano
Katharina Suske, Hautbois
Anais Chen, Violon
Balasz Maté, Violoncelle
Vital Julian Frey, Clavecin
Jonathan Rubin, Luth

Programme

« Händel’s Teatime »

Georg Friedrich Händel    
(1685 - 1759)
Concerto a quattro en ré mineur pour hautbois, violon et basse continue
Adagio
Allegro
Largo
Allegro


Aus « Neun Deutsche Arien » pour soprano, instruments obligés et basse continue
« Das zitternde Glänzen der spielenden Wellen »
« Süße Stille »
 
Francesco Geminiani    
(1687 - 1762)
Sonate en la mineur pour violoncelle et basse continue, op. 5, no 6
Adagio
Allegro assai
Grave
Allegro
 
Henry Purcell
(1659 - 1695)
Aus « The Fairy Queen » pour soprano, instruments obligés et basse continue
Rondeau en si majeur (transcription de Jonathan Rubin)
Arie « O let me weep »
  

Georg Friedrich Händel

Aus Suite pour clavecin no 5 en mi majeur, HWV 430
Prélude
Air mit Variationen (sog. « Grobschmied-Variationen »)

Sonate no 5 en sol majeur pour hautbois, violon et basse continue, HWV 384
Adagio
Allegro
Grave
Allegro

Aus « Neun Deutsche Arien » pour soprano, instruments obligés et basse continue
« Süßer Blumen Ambraflocken »
« Meine Seele hört im Sehen »

 

Die Freitagsakademie


Les « Freitagsakademien » (Académies du Vendredi) furent fondées en 1736 par J.G. Janitsch, compositeur à la cour de Frédéric II de Prusse, et constituèrent une des plus anciennes institutions de concerts en Europe. Elles jouirent d’une réputation distinguée et attirèrent beaucoup de musiciens de l’époque, aussi bien instrumentistes à la cour que dilettantes ou musiciens de passage au château de Sans-Souci. Elles inspirèrent plusieurs entreprises similaires et furent témoins de l’intérêt croissant de la classe bourgeoise pour la musique et les arts.

En fondant die Freitagsakademie en 1993, un groupe de musiciens bernois se référèrent à cette tradition : présenter en concert des œuvres musicales du XVIIIe siècle avec des instruments historiques et dans le style d’interprétation de l’époque. Une série de concerts, chacun dédié à un thème spécifique, est ainsi donnée au Musée des Beaux-Arts de Berne, dans la tradition de Janitsch, toujours les vendredis, et depuis 2012, dans la grande salle du conservatoire de Berne. Au sens d’une académie, l’Ensemble travaille avec différentes distributions, allant du duo jusqu’à l’orchestre de chambre. Son large répertoire transmet ainsi une image sonore variée et vivante de la vie musicale de l’époque.

A côté du maintien de la musique de chambre, die Freitagsakademie se consacre à l’accompagnement des chœurs. Son répertoire s’étend de la Renaissance jusqu’au début de l’époque romantique.

Les musiciens de l’Ensemble ont achevé leur formation en pratique historique d’interprétation dans les centres européens d’enseignement de la musique ancienne et jouent sur des instruments anciens ou des copies d’originaux.


Plus d’informations