Joomla TemplatesWeb HostingWeb Hosting

Programme de concert du dimanche 2 novembre 2014    

Concert : 17 h 00
Ouverture des portes : 16 h 00

Vincent Arlettaz : Hautbois et hautbois d’amour

Daniela Numico : Clavecin

Quintette à cordes de l’HEMU, site de Sion

Raphaëlle Moreau : Violon 1
Enora Fondain : Violon 2
Elise Lehec : Alto
Jordan Gregoris : Violoncelle
Shagan Grolier : Contrebasse

 

Programme

Johann Sebastian Bach    
(1685 - 1750)
Concerto pour hautbois d’amour en la majeur, BWV 1055 (1738)
Allegro
Larghetto
Allegro ma non tanto
 
Carl Philipp Emanuel Bach    
(1714 - 1788)
Concerto pour clavecin en ré mineur, H 427 (1748)
Allegro
Poco andante
Allegro
 
Johann Sebastian Bach Concerto pour hautbois en fa majeur, BWV 1053 (1738)
Allegro
Siciliano
Allegro


Le programme du 2 novembre se propose de faire découvrir ou redécouvrir quelques-unes des plus belles pages concertantes de Johann Sebastian Bach. Si on ne présente plus le Cantor de Leipzig, on pourra néanmoins rappeler que certaines de ses œuvres nous sont parvenues un peu comme par miracle. C’est le cas du concerto pour hautbois d’amour en la majeur (BWV 1055), qui ne nous est connu que par une adaptation, faite par Bach lui-même, comme concerto pour clavecin. C’est par un réseau de déductions que les musicologues en sont arrivés à proposer la présente reconstitution de la version originale. Et c’est bien heureux, car le hautbois d’amour est un instrument fétiche de J. S. Bach, qui lui a confié certains des plus beaux airs de ses grandes œuvres sacrées. La littérature concertante pour cet instrument est très rare en revanche, ce qui est fort dommage. Le hautbois d’amour se distingue du hautbois par une tessiture un peu plus grave et une sonorité plus veloutée, s’approchant ainsi du cor anglais, tout en conservant la finesse et l’élégance du hautbois. Quant au concerto pour hautbois en fa majeur (BWV 1053), il a été également récupéré par Bach, qui en fit un autre concerto pour clavecin, ainsi que divers mouvements de cantates, sur la base desquels il a été également possible de le reconstituer. Comme on le voit, l’époque baroque avait devancé le XXe siècle dans l’invention du recyclage ! Le phénomène n’est d’ailleurs pas limité à Bach, mais touche également la plupart des autres grands artistes de son temps, comme Händel.

Quintette à cordes de l’HEMU, site de Sion

Le quintette à cordes de l’HEMU (Haute Ecole de Musique, site de Sion) est formé d’étudiants terminant leur formation, et se destinant à une carrière professionnelle de solistes ou de musiciens d’orchestre. Dans la continuité de la tradition du maître Tibor Varga, disparu en 2003, l’école sédunoise, par son niveau largement reconnu, attire de jeunes talents du monde entier. Vincent Arlettaz et Daniela Numico ont étudié pour leur part au Conservatoire de Genève (actuelle Haute Ecole de Musique), et enseignent tous deux dans le cadre du site de Sion de l’HEMU.